Les Gorges du Viaur

 

Notre périple commence côté Tarn, près de l'aire de pique-nique du Viaduc du Viaur, à quelques kilomètres du village de Tanus.
(A droite sur la photo, on aperçoit la route qui mène à Tanus et l'accès à l'aire de pique-nique)
 
images             2010_04_05 puy saint georges 1732
Du viaduc du Viaur à la chapelle de Las Planques
 
Le sentier descend tranquillement jusqu'au pilier sur lequel repose l'arche du viaduc - première pause : on s'informe sur l'histoire et la construction de l'ouvrage - puis il plonge vers la rivière.
On se retrouve alors quasiment sous l'arche. Chacun laisse aller son imagination  : escalade de la structure et descente en rappel, traversée le long de la voie ferrée - même si cela est formellement interdit - saut à l'élastique...
 
Plus loin, le chemin, qui suit les berges, passe sous le viaduc autoroutier. Là aussi, respect devant l'édifice... mais moins de rêves suscités !!!...
Nous marchons depuis une heure environ.

    

 tanus_pont_routier

 

Destination maintenant la chapelle de Las Planques, superbe spécimen de l'architecture romane méridionale.
http://www.ville-tanus.fr/PDF/Chapelle%20Las%20Planques.pdf, pour en savoir plus sur l'histoire du village et de son église)
Le site est magnifique. La vue plonge vers la rivière ou se perd sur les pentes boisées. 
 

alentours-chapelle-planques

  

La chapelle, à la fois majestueuse et austère, a des allures de forteresse. Elle a d'ailleurs souvent servi de refuge aux habitants du village victimes des "routiers" ou bandes de pillards qui sévissaient dans la région. Merveilleusement restaurée, elle est le seul témoin debout d'une vie aujourd'hui irrémédiablement disparue. 

 

Visite de l'intérieur de l'église (la clé peut être retirée au Café des Sports à Tanus), flânerie dans les ruines du village, casse-croûte sur une terrasse aménagée en aire de pique-nique... et nous repartons vers Las Planques : cette fameuse passerelle qui enjambe le Viaur depuis le XI° siècle et qui est à l'origine du nom de la chapelle (plancas = planches en occitan). 
Nous avons marché pendant 3 heures.


 

La passerelle actuelle date du début du XX° siècle. Elle a été édifiée lors de la construction du barrage de Thuriès, quelques kilomètres en aval. 

 
De l'autre côté, c'est l'Aveyron !
"Monta, davala" *, nous arriverons au hameau de la Sicardie (là, nous sommes en haut du viaduc autoroutier), avant de replonger vers le Viaur, au niveau du pont de Tanus, terme de notre randonnée.
Une heure et demie de marche s'ajoutera au compteur.
 
Au final, nous aurons cumulé près de 5 heures de marche et 700 m de dénivelé positif (détails gardés secrets jusqu'à ce jour, pour ne pas alarmer la troupe !)
 
A noter :
Pour réaliser cette randonnée, prévoir une rotation de voitures entre le point de départ (aire du viaduc du Viaur) et le point d'arrivée (pont de Tanus), distants d'environ 3 kilomètres (ou bien 3/4 d'heure à 1 heure  de trajet supplémentaire sur route).
 
* "Monta, davala= "Monte, descend"  (Nous sommes ici en pays d'Oc !!!...)

perenoel.jpg